Quelle est la différence entre un VRC et un VRE?

VRC est pour ventilateur récupérateur de chaleur et VRE est pour ventilateur récupérateur d’énergie.

L’installation d’un VRC ou d’un VRE est obligatoire dans toutes les nouvelles constructions depuis les années 2000 à 2005 selon l’adoption du Code du bâtiment 95 par votre municipalité.

On retrouve en majorité, sur le marché de l’habitation, des systèmes VRC. Les maisons sont de plus en plus isolées et étanches pour réduire les factures d’électricité et de chauffage et cela entraîne un surplus d’humidité à l’intérieur et un manque d’apport d’air neuf. Ce surplus d’humidité peut causer de la condensation dans les fenêtres et de la moisissure. Avec un appareil VRC, il est donc possible de sortir l’air vicié et de faire entrer l’air frais à l’intérieur de nos maisons. Ce procédé s’entrecroise au moyen de conduits distincts et permet ainsi le transfert de chaleur entre les deux.

Le VRE possède un noyau récupérateur d’énergie, c’est-à-dire qu’au lieu d’évacuer l’humidité lors de l’échange d’air avec l’extérieur, il récupère l’énergie contenu dans cette humidité grâce à son noyau enthalpie. Par contre, dans les nouvelles constructions, le VRE est moins populaire car il ne s’applique pas à tous les types de construction. Une maison neuve de moins de 2000 pi2, excluant le sous-sol, a rarement un problème d’assèchement d’air. Cependant, dépassé cette superficie, l’installation d’un VRE peut être envisagée car le surplus d’humidité causé par la cuisson, le lavage de la vaisselle et la douche sera mieux absorbé car le volume de la maison est grand et cela permet une ventilation sans assèchement.

Intérieur d'un VREVRE avec panneau ouvert

VRCVRC avec panneau fermé

N’hésitez pas à consulter notre section sur les échangeurs d’air pour obtenir plus d’informations!

 

Poser ma question